Section de Gréasque
Section de Gréasque

Lettre ouverte à ceux qui n’ont rien à cacher

nothing_to_hide_thumbApportez-moi deux lignes du plus honnête homme et j’y découvrirai de quoi le faire pendre.
Louis-Benoît Picard, inspiré de cette citation attribuée au Cardinal de Richelieu : “Avec deux lignes d’écriture d’un homme, on peut faire le procès du plus innocent“.

On entend souvent dire que “seuls ceux qui ont quelque chose à se reprocher ont quelque chose à cacher“, remarque “de bon sens” allègrement utilisée par ceux que ne dérangent pas -voire qui défendent- l’extension des mesures, contrôles et lois sécuritaires, et des technologies de surveillance qui leur sont associées.

(suite…)

Les cumulards du CAC 40

39 des 40 entreprises du CAC 40 ont au moins un administrateur en commun les unes avec les autres. Certains administrateurs siègent même dans six conseils à la fois. Malgré les promesses et les réformes, la consanguinité du capitalisme français est toujours aussi prégnante. Démonstration en images.

Malgré tous les codes de conduite et autres principes de « corporate governance » les conseils d’administration du CAC 40 sont toujours largement consanguins. Toutes les sociétés du CAC sauf une (Unibail Rodamco) partagent des administrateurs avec une autre[1]*. Ainsi, Total et Lafarge partagent quatre administrateurs, de même que Alstom et Bouygues. Les deux tiers des membres du conseil d’administration de Total sont également administrateurs d’une autre société du CAC. Et 94 dirigeants du CAC 40 exercent des fonctions d’administrateur dans une autre entreprise.                              (suite…)

L’empire économique des pasdarans

Alors que l’Iran célèbre ce mois-ci le trente et unième anniversaire de sa révolution, le mouvement d’opposition qui s’affirme depuis juin 2009 met en relief les bouleversements sociaux opérés dans le pays. Confronté à ces transformations et à la crise actuelle, le régime hésite entre le compromis et la répression. L’évolution des pasdarans reflète les aléas de la révolution islamique elle-même.

Peu après l’avènement de la République islamique d’Iran, en 1979, la désorganisation de l’armée héritée du régime monarchiste et la crainte d’un coup d’Etat incitèrent l’ayatollah Ruhollah Khomeiny à créer une autre force militaire. Fondée le 22 avril 1979, cette dernière fut appelée « armée des déshérités », puis légalisée par l’article 150 de la Constitution sous le nom de Sepah-e Pasdaran-e Enghelab-e Islami (« corps des gardiens de la révolution islamique »). Sa mission : « Sauvegarder la révolution islamique, la sécurité et l’ordre public. »

(suite…)

Les miracles du revenu minimum garanti

Alors qu’en France, Le Medef rêve de supprimer le SMIC cette entrave à la compétitivité des entreprises” et que le gouvernement n’y a pas mis de « coup de pouce » depuis plusieurs année, on débat dans de nombreux pays de l’instauration d’un revenu minimum garanti (RMG) qui ne soit assorti d’aucune condition contraignante.

Pourquoi la Namibie a-t-elle pris les devants avec ce projet pilote ?
HERBERT JAUCH La Commission d’orientation nationale a, dès 2002, recommandé le versement d’un revenu minimum à tous les citoyens pour mieux s’attaquer aux inégalités sociales. La Namibie est, selon les Nations unies, le pays qui présente les plus grands écarts de revenus au monde. Comme le gouvernement n’a pu se décider à instaurer un RMG, les Eglises et les syndicats ont lancé un projet pilote. (suite…)

Peut-on encore éviter la prolifération nucléaire ?

Barack Obama réunit le 12 avril 2010 un sommet consacré à la prolifération, centré autour du risque d’une attaque nucléaire par des groupes terroristes. Il est en effet plus facile aujourd’hui de fabriquer et dissimuler un engin atomique qu’en 1968, lorsqu’a été signé le traité de non-prolifération. Si bien que des groupes armés aspirent à s’en doter, sans que la logique classique de la dissuasion fonctionne à leur égard.

Cet article est issu du n° 44 de septembre 2009 d’Alternatives Internationales.

Le 13 juillet 2007, s’adressant aux personnels des forces nucléaires françaises, Nicolas Sarkozy déclarait : « Vous êtes l’assurance-vie de la France. » Si l’arme nucléaire est vraiment une assurance-vie, combien de pays se sont-ils personnellement couverts ? Neuf, sur près de deux cents membres des Nations unies.

(suite…)

Le chaos, c’est la vie !

IntersticesMoi qui suis un lecteur assidu d’Agnes, j’avais raté cet article. Heureusement, un habitué du site a attiré mon attention sur ce bijou…A vous de l’apprécier…

Interstices
Ils sont tellement domestiqués que le jour où leur chaîne virtuelle se distend, ils n’arrivent même pas à faire un pas de côté, ils ne pensent même pas à explorer cette parcelle de liberté inattendue tombée du ciel, ils ne parviennent qu’à maudire leur sort, à chercher des lampistes sur lesquels défouler leur angoisse et ne rêvent que du sempiternel retour à la normale.

(suite…)

Delanoë dénonce une “régression silencieuse” face à l’homophobie

“Tout se passe comme si une nouvelle chape de plomb descendait, lentement, inexorablement, avec la morgue des intolérances sûres d’elles-mêmes et de leur histoire”, affirme le maire de Paris.

Le maire PS de Paris Bertrand Delanoë, deuxième homme politique français à avoir fait état de son homosexualité, met en garde vendredi 23 avril sur son blog contre un risque de “régression silencieuse” face à l’homophobie. (suite…)

Claude Allègre, le mammouth embourbé

Vanitas vanitatum et omnia vanitas (vanité des vanités, et tout est vanité). Le fort en gueule Claude Allègre est aujourd’hui rattrapé par ses affirmations tonitruantes à contre-courant de beaucoup de scientifiques sur le changement climatique. Les excès verbaux employés par l’ancien ministre contribuent à marginaliser les avis scientifiques critiques qui s’étaient déchaînés après le climategate.

Alors qu’une enquête parlementaire britannique donne raison aux scientifiques mis en cause , c’est au tour de Claude Allègre se voir accusé par Håkan Grudd, paléo-climatologue suédois à l’Université de Stockholm d’avoir trompé les lecteurs de son livre (L’imposture climatique) « par un acte contraire à l’éthique ». Une formule policée qui recouvre une accusation de manipulation d’un graphique et de falsification de données .

Invité de France Inter ce matin face à Yannick Jadot (Europe Ecologie), le tonitruant scientifique semblait avoir perdu de sa superbe.

interview de Claude Allègre