Section de Gréasque
Section de Gréasque

Médiapart: un média incontournable et courageux

En quelques mois Médiapart est devenu un des nouveaux médias incontournables car courageux et professionnel, dans le droit fil dune certaine presse américaine et je pense là en particulier au Washington Post et au New York Times avec un zest de New Yorker.

Pour que la démocratie fonctionne, la diversité des opinions est essentielle et elle ne peut vivre sans une large panoplie d’investigations et d’enquêtes. La France a tendance à se rétrécir et fonctionner de plus en plus en réseaux, clubs et lobbies et pratiquer l’endogamie et le népotisme .C’est inquiétant car la France avait pour habitude d’être un exemple de démocratie et de donner des leçons au monde entier. Merci Médiapart d’être si adulte et sérieux en étant si jeune et pourtant si fragile

La leçon de journalisme de CBS à Sarkozy

Lundi à Washington, le président français a donné 34 minutes d’interview à la journaliste Cathie Kouric pour la chaîne américaine CBS. On critique souvent la presse anglo-saxonne, si prompte à agiter les rumeurs, ou salir la vie privée des personnages publiques. Cette interview mérite le détour, non pas pour les propos du Monarque, mais pour la ténacité de la journaliste: elle répète ses questions si la réponse ne lui convient pas, et utilise les mots qu’il faut pour parler des sujets embarrassants: sur-réaction présidentielle face à la rumeur, propos désobligeants de Sarkozy contre Obama, incohérence française en Afghanistan… Tout y passe

(suite…)

Reporters enlevés : le “cynisme effrayant” de Claude Guéant

Claude Guéant avec Nicolas Sarkozy (Sipa)La Société des journalistes de France 3 se déclare “scandalisée” par les propos du secrétaire général de l’Elysée.

La Société des journalistes (SDJ) de France 3 s’est déclarée “scandalisée” par les propos du secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant, a-t-on appris lundi 18 janvier. Il a estimé que le “scoop ne devait pas être recherché à tout prix“, dans une allusion aux journalistes de la chaîne, enlevés le 30 décembre en Afghanistan. “Cette grave remise en cause de nos collègues, kidnappés dans l’exercice de leur métier, révèle un cynisme effrayant.
Le conseiller Guéant choisit de polémiquer, alors que leur vie est actuellement en danger
“, a souligné la SDJ dans un communiqué.
Interrogé dimanche sur le sort des deux journalistes, lors du “Grand Rendez-Vous” Europe 1/Le Parisien-Aujourd’hui en France, Claude Guéant a assuré qu’ils étaient “en vie”, poursuivant : “Ils font courir des risques aussi à beaucoup de nos forces armées qui, du reste, sont détournées de leurs missions principales“. Il a également souligné le “coût tout à fait considérable” de cet enlèvement.

“Mutisme de France Télévisions”
Pour la SDJ de France 3 “en communiquant sur le ‘coût’ supposé des recherches entreprises pour nos collègues et leurs accompagnateurs, le conseiller Guéant ne craint ni l’outrance, ni l’indécence“. De même, la SDJ déplore “le mutisme absolu de la présidence de France Télévisions, alors que le professionnalisme de deux de ses journalistes est gravement remis en cause“.
Pour sa part, l’association du Prix Albert-Londres a souhaité “marquer sa solidarité avec tous les journalistes qui, à travers le monde, parfois au péril de leur vie et de leur liberté, tiennent à exercer leur métier“.
Albert Londres“, relève l’association dans un communiqué, “n’aurait jamais accepté de se laisser dicter les sujets sur lesquels il devait enquêter, encore moins ceux sur lesquels il ne devait pas enquêter, quels que soient les dangers. Cette règle est un principe de base de notre métier, aujourd’hui comme hier“.

(Nouvelobs.com)