Section de Gréasque
Section de Gréasque

Le Conseil Constitutionnel établit un contrat de génération avec l’UMP

Promesse phare de la campagne de François Hollande, le premier contrat de génération sera mis en place au Conseil Constitutionnel. La mesure, qui vise à faire encadrer un jeune incompétent par un senior à l’orée de la péremption, permettra à l’institution de la rue de Montpensier d’enseigner les rudiments de l’opposition à l’UMP.

Souvent débordant d’enthousiasme au moment d’entrer dans la vie active, le jeune est toutefois inexpérimenté, ce qui se manifeste par un comportement un peu foufou très sympathique mais guère productif.
C’est avec l’objectif de canaliser cette énergie et de favoriser un apprentissage empirique que M. Hollande avait proposé le contrat de génération, un dispositif permettant aux PME qui constituent des binômes jeunes-seniors d’obtenir des allègements de cotisations sociales.

JPEG - 49.7 ko
Les membres du Conseil Constitutionnel lors de leur jogging, ce matin.

La loi n’est pas encore votée – elle devrait l’être le mois prochain, sans difficultés si le gouvernement s’abstient de communiquer à son sujet – mais de nombreuses entreprises et institutions se sont d’ores et déjà déclarées partantes.
Pour Jean-Louis Debré, le président du Conseil Constitutionnel, mettre en œuvre le contrat de génération est une évidence : « Les jeunes d’aujourd’hui ne savent plus être dans l’opposition. Dieu sait que j’aime l’UMP, vous n’avez qu’à voir comme je le châtie, mais il faut voir les choses en face : ils passent leur temps à se toucher dans les media et sur les réseaux sociaux mais dès qu’il s’agit d’utiliser leurs dix doigts à l’Assemblée y a plus personne. La France ne peut pas se permettre une génération perdue, nous avons besoin de reprendre ces jeunes en main. »

Derrière ce constat se cache une vérité plus amère : si la Cour des Comptes semble pour le moment être hors course dans son rôle de contre-pouvoir, le Conseil Constitutionnel n’a cessé de perdre des parts de marché face au groupe communiste au Sénat. Or Jean-Louis Debré n’a que peu de sympathie pour le parti du goulag et des 100 millions de morts, qui, estime-t-il, tente d’entraver le sacro-saint principe de libre concurrence.
« A 70.9 ans de moyenne d’âge, on sait ce que c’est que la lutte pour la survie du monde libre contre les hordes bolchéviques, » rappelle-t-il. « Les plus jeunes de nos sympathisants semblent avoir perdu cette priorité de vue. Nous allons les équiper intellectuellement. »

Outre le contrat de génération, le Conseil Constitutionnel entend aussi mettre à profit le contrat d’avenir, qui permet de mettre le pied à l’étrier à un jeune sans aucune qualification et provenant d’un quartier défavorisé. « Ça sera un peu plus compliqué, mais nous faillirions à notre devoir de citoyens si nous ne donnions pas aussi une chance à Jean-François Copé » conclut M. Debré.

 

La rédaction, BRAVE PATRIE

Le Figaro révèle l’arme secrète de Sarkozy : le calendrier de La Poste

Daniel Schneidermann | Fondateur d’@rrêt sur images, rue89

Le calendrier de La Poste 2008

L’Elysée ne dispose pas seulement de sondages hyper-secrets. Le Palais dispose aussi d’un document stratégique, ultra-confidentiel, et qui pourrait bien s’avérer décisif dans la stratégie de campagne : le calendrier de La Poste. C’est Le Figaro qui, courageusement, choisit de briser l’omerta, de porter le fer dans la plaie, et de divulguer ce secret de campagne. On n’y pense pas assez, mais ce document comporte une partie hautement sensible : la liste des Saints du jour, entre lesquels le non-candidat Sarkozy s’apprête à slalomer, pour choisir le jour de sa déclaration.

Ainsi, Le Figaro annonce en exclusivité mondiale que l’événement n’aura pas lieu le 14 février (Saint-Valentin, trop mièvre), ni le 20 (Saint-Aimée, choix « qui pourrait être perçu comme un excès de confiance »). Exclus aussi le 24 février (Saint-Modeste, trop hollandoïde) et plus surprenant, le 15 (Saint-Claude, trop connoté civilisations supérieures). Restent « trois jours neutres », le 13 (Sainte-Béatrice), le 17 (Saint-Alexis) et surtout le 16 (Sainte-Julienne, francisation de Giulia, allusion délicate que les connaisseurs apprécieront).

A éviter : la Sainte-Vie chère et la Sainte-Dégradation

Le Figaro ne le dit pas, mais le candidat devra aussi éviter quelques obstacles laïcs, comme la Sainte-Statistique du chômage, la Saint-Commerce extérieur, la Sainte-Vie chère, la Sainte-Dégradation, et d’une manière générale, tous les mercredis, jour de publication du Canard enchaîné, toujours susceptible de gâcher un effet d’annonce. Ne parlons même pas des congés scolaires.

Dans cette cruelle situation, le plus simple eût été de saisir une date positive, susceptible de mettre en valeur la dimension internationale du candidat, comme la Sainte-Angela. Cette estimable sainte ayant la bonne idée d’être célébrée le 27 janvier, ce serait, en outre, une manière élégante de se retirer dans l’honneur.

Présidence du FN : Brice Hortefeux favori

‘Je veux décomplexer l’extrême-droite et lui rendre ses lettres de noblesse ». C’est avec audace que Brice Hortefeux est parti à l’assaut de la citadelle frontiste. Un Front National qu’il entend bien arracher à la dynastie Le Pen afin d’en faire un « parti moderne ». Aussi, Brice Hortefeux a fait le choix d’une campagne offensive où de déclarations xénophobes en surenchère sécuritaire, il impose ses thèmes.

Au premier rang desquels «l’islamophobie« , où malgré les récentes déclarations de Marine Le Pen, le ministre de l’Intérieur garde toute légitimité fort de sa condamnation pénale. (et une deuxième dans la foulée au Civil.. Un triste record pour un ministre.. Note du Webmestre…) (suite…)

Piégée !!! Après BHL, Ségolène Royal victime d’un canulard…

  Léon-Robert de L'Astran, tel que son créateur l'imagine. On ignore d'où vient cette peinture.  photo reproduction dr

Comme Bernard-Henri Lévy et Jean-Baptiste Botul, Ségolène Royal se fait piégée et célèbre la gloire de Léon-Robert de l’Astran, qui n’a jamais existé…


L’affaire a tout d’un canular, même si l’auteur plaide la bonne foi. L’adversaire rochelais de l’esclavage au XVIIIe qui fait un buzz sur Internet n’a jamais vécu.

Le 10 mai 2010, pour la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, Ségolène Royal a rendu dans son blog un vibrant hommage à un personnage de l’histoire rochelaise : (suite…)

Le gouvernement Fillon annonce trois années de rigouille


JPEG - 31.7 koTrois ans de gel des dépenses publiques nous a annoncés Fillon en jurant que ce n’était pas de la rigueur. Et en oubliant qu’il y a deux ans on nous expliquait que le plan de relance, face à la crise, passait par de lourds investissements d’état… Adieu les grands travaux et les investissements, place au serrage de ceinture… Pour Tous… Enfin, pour tous les pauvres… Mieux vaut en rire qu’en pleurer…
« Les bourses chutent. La France doit d’urgence mettre un slip ». C’est en ces termes que François Fillon a justifié la « surgélation des dépenses publiques » pendant trois ans, afin de rassurer les marchés sur la ferme et drue volonté Nationale de rester dans des ratios de solvabilité acceptables.

(suite…)

Français, ne perdez pas l’espoir : “SuperCarla” sera disponible à partir du mois d’août !

Le vrai problème de la France, contrairement aux Etats Unis, c’est de manquer de Super héros pour régler ses problèmes !

C’est vrai que François Fillon, Eric Woeth ou , ça ne vaut pas : Captain America, Batman et autre Iron Man. Et que dire de Nadine Morano ou Chritine Lagarde, à côté de : Cat woman ou Wonder woman ?

Et bien, français, réjouissez-vous puisque : ” Les éditions américaines Bluewater Productions viennent d’annoncer la sortie d’un comic book consacré à la première dame de France Carla Bruni-Sarkozy … / … Elle est devenue sans doute la plus célèbre première dame en France depuis Joséphine de Beauharnais, la première femme de Napoléon.

Et elle est certainement la plus photographiée” explique le communiqué des éditions américaines Bluewater Productions. Cette BD dédiée à Carla Bruni devrait comporter 22 pages. Elle sera intégrée dans la la collection “Female Force” qui comporte déjà des ouvrages dédiés à la princesse Diana, à Michelle Obama ou encore Hillary Clinton et Sarah Palin … / … ” – Source RTBF (suite…)

Frédéric Lefebvre expulsé vers les zones de conflit

4 janvier 2010

«Alors que toute la droite, dont l’UMP, s’engage dans les quartiers populaires pour mener la guerre aux pauvres, qui pourrait comprendre que Frédéric Lefebvre, responsable politique dans la force de l’âge, n’assume pas son devoir, reste planqué dans les Hauts de Seine et échappe à la formation que, notamment la police, lui propose pour défendre ses propres richesses dans son pays? »

C’est par ses mots que François Fillon a commenté le probable parachutage du porte-parole de l’UMP Frédéric Lefebvre dans une circonscription de Seine Saint Denis sous contrôle communiste. Par ailleurs, Eric Besson le ministre de l’Immigration a affirmé que Frédéric Lefebvre avait épuisé tous les recours et s’était vu refusé l’asile, “ce qui signifie qu’il n’est en rien persécuté dans ces quartiers, et qu’il n’est pas un réfugié politique“.

L’expulsion de Frédéric Lefebvre s’est faite avec humanité
La France mène depuis 2007 et l’élection de Nicolas Sarkozyn une guerre sans pitié aux pauvres, qu’ils soient chômeurs, travailleurs précaires ou étrangers. Un conflit qui s’éternise et qui a connu ces derniers jours de nombreux soubresauts, avec la non revalorisation du Smic, l’expulsion d’afghans et le passage à tabac d’Olivier Besancenot.
Afin de mener cette croisade pour la liberté et le capitalisme, le pays a mobilisé de nombreuses forces de police et notamment la Brigade Anti Criminalité (BAC), une unité spéciale bénéficiant des pleins pouvoirs. Malgré tous ses efforts (passages à tabac, arrestations arbitraires, viols), la BAC nécessite un soutien politique afin de canaliser la colère des populations autochtones. C’est le sens du parachutage de Frédéric Lefebvre, propagandiste de métier, et “déserteur patenté”.

Une petite fête a été organisée pour souhaiter la bienvenue à Frédo

Malgré tout, de nombreuses associations droit de l’hommistes s’insurgent contre cette expulsion. “On a signé son arrêt de mort” dramatise à souhait le représentant de la CIMADE. “Ca fait des années que, sans être élu, il insulte les pauvres, soutient une guerre de spoliation des richesses du pays par le patronat. Il est attendu au tournant, il court un vrai danger”.

Par ailleurs, “avec son physique de crevette asthmatique, il n’est pas vraiment armé pour se défendre. Il va se faire défoncer!“. Du côté de ses amis, on espère que le gouvernement saura raison garder et que Frédéric pourra continuer à cracher son venin à l’abri des représailles. A l’image du président Sarkozy. “Après tout, après avoir mis le feu aux banlieues en 2005, Nicolas Sarkozy n’est jamais retourné sur la dalle d’Argenteuil!“. Courageux. Mais pas téméraire.
Jean-Pierre Martin,  pour son blog : un petit cadre dans une grosse boiboite ou le bonheur d’être banquier, riche et français et de se lever tôt le matin